Ta Tata prête pour la plage grâce à Hubert Artus

Bon, ta Tata va se faire un ennemi juré, mais tant pis : c'est plus fort qu'elle...
Alors voilà : et si nous parlions d'Hubert Artus ? Ça fait des années que ta Tata entend tout le monde s'en plaindre : il ne serait plus comme ceci, il ne serait plus comme cela. Il ferait ci, il fait ça. Il draguerait "la blanche", servirait "la soupe à ceux qui bénéficient déjà de moult pubs", il ne serait "plus tant que ça dans le polar", et autres noms d'oiseaux, etc. Et puis surtout, on lui reprocherait d'être aussi rasoir dans ses articles que lorsqu'il anime un débat.
Alors deux choses, tout de même, par précaution :
1- Tout le monde dit ça (il y a du vrai et du faux), mais absolument tout le monde va à la soupe quand même et lui fait de grands sourires. Parce que des critiques polars il n'y en a pas tant que ça. Et puis, c'est comme ça les petits milieux : on dézingue par derrière. Alors, faut voir...
2- Ta Tata n'en lit pas tant que ça des types qui relaient le cas Battisti systématiquement. Et ça, respect.

Reste l'argument "rasoir"... Là, ta Tata s'avoue être troublée. Elle connaît l'hallucinante puissance de Google... et comment les ordinateurs dans la Silicon Valley savent quelle pub envoyer en fonction de quel article... Cliquez mes nièces et neveux sur l'image ci-dessous pour l'agrandir... et regardez quelle pub le service de Google a sciemment estimé qu'il fallait balancer (en plus de celle sur les romans policiers ou les voyages because le thème de la "frontière" cette année à Frontignan) pour coller au plus près de l'article... Un service PLUS FORT ENCORE, PLUS RADICAL, qu'un article d'Hubert Artus !
Troublant non ?

1 commentaire:

Christian a dit…

Tata,
à ta place, je me méfierais.
A cette heure, la pub que tu désignes a été remplacée par celle-ci :
« Cosmétique Dentaire €3430
8 facettes, blanchiment, vol aller retour Hongrie, hébérgement 8 nuits
www.[...].fr »