[Festival de Frontignan) Pouy de plus en plus mouillé avec la critique


Ta Tata s'est procuré cette photo souvenir d'un débat de belle (mais néanmoins minimum) tenue qui s'est déroulé sur la plage lors du dernier festival de Frontignan.
Jean-Bernard Pouy en compagnie de Gérard Meudal se sont interrogés sur le thème : "Faut-il surfer sur la vague du thriller ?". Pour le critique du Monde il n'était pas question de considérer que les auteurs pataugent : "Il est faux de considérer qu'on touche le fond. La production française peut donner l'air de barboter, et pourtant elle garde bien pied dans l'océan éditorial." Pouy, pour sa part a estimé que "cette marée noire de romans élevés par des requins est surtout inquiétante dans la mesure où tout l'écosystème s'en retrouve déséquilibré. Ce n'est pas pour rien si on constate une prolifération de coquilles... Or, pour certains auteurs, qui placent l'écriture comme un processus vital, un livre reste une bouteille à la mer... D'ailleurs je balancerai celle-ci dès qu'elle sera terminée".

1 commentaire:

lora a dit…

Mes vives félicitations pour votre site! Ça m'a beaucoup aidé et plu, surtout que tous vos partages sont intéressants. Longue vie à votre site. Surtout ne vous découragez jamais ; votre blog est vraiment au top !

gay telephone ; voyance gratuite en ligne