[Que deviennent-ils ?] Marc Villard reconverti dans le commerce de proximité

Lors du dernier festival d'Arras, Marc Villard a révélé sa nouvelle activité : la vente de tartines maison de maroilles. "J'ai écris 73 bouquins et parfois quand j'arrive, sur ma table de dédicaces, il n'y en a qu'un à signer. Je m'emmerde dans les festivals, alors j'ai réfléchi à une solution pour rentabiliser les heures passées sur mon stand... et ça marche ! L'avantage avec la vente de maroilles, à la différence du livre, c'est que les gens dévorent la tartine tout de suite devant moi et peuvent aussitôt en apprécier la qualité. J'ai enfin un feedback immédiat. On se met à me parler de ma production avec des mots que je n'aurais jamais osé espéré pour mes livres : goûteux, onctueux, burné. On m'a même dit "enfin un auteur qui propose des choses qui ont du slip!". Les gens sont incroyables... mais enthousiastes ! Qui a déjà entendu de telles appréciations pour son dernier bouquin ? Ce genre de critique est roboratif".
Force est de reconnaître que l'initiative de Marc "maroilles" Villard est d'ores et déjà couronnée de succès et risque de se répandre comme une traînée de poudre chez les autres auteurs las de n'avoir que des rapports éphémères avec les lecteurs en dédicaces ou de l'indifférence de la part des maisons d'édition saturées de manuscrits en attente. D'ailleurs, la foule se presse devant le stand de Marc et les groupies (ici, Stéfanie Delestré) se déclarent. "Marc a toujours eu un côté un peu sauvage-bio et le maroilles lui va bien. L'idée m'a définitivement séduite. En outre, je dois lire beaucoup de livres en tant qu'éditrice, et ça me prend du temps, mais une dizaine de tartines par jour, c'est faisable. Si tout le monde s'y mettait, on serait plus facilement à jour de la production des auteurs. Evidemment, il vaut mieux m'envoyer les tartines sous papier alu et ne pas se contenter comme avant des enveloppes kraft pour les manuscrits."
Jean-Bernard Pouy concocterait aux dernières nouvelles un stand de dégustation d'huîtres et d'andouille de Guéméné, Gérard Alle un stand de kouign-aman, Nadine Monfils des frites et de la bière, Jean-Jacques Reboux des poulets rôtis, Romain Slocombe des paupiettes, et Dantec des amuse-gueule au sucre glace...

Ci-dessous : devant l'engouement Marc envisage déjà une réimpression !

1 commentaire:

lora a dit…

Grâce à vous, j'ai pu apprendre beaucoup de choses intéressantes. J'espère en apprendre encore. Je vous félicite pour ces merveilleux partages. Continuez ainsi !

voyance gratuitement ; voyance gratuite et serieuse