Editions Krakoen : la sensation fruits

Lors de la soirée de dédicaces le 3 mars dernier à la librairie Terminus Polar à Paris des incidents ont failli éclater : les éditions Krakoen arrosaient en effet le travail de Jeanne Desaubry, Max Obione et Jan Thirion avec de bien curieuses substances... Qu'on en juge ci-dessous :

Que s'est-il passé ? Caroline, la libraire connaissant pourtant les usages dans le milieu polar avait donc dû subir des pressions ! Réagissant aussitôt et avec énergie, un groupe de lecteurs et d'auteurs se baptisant spontanément "Polar kont pwofitation" (PKP) a commencé à se regrouper "pour un rétablissement des acquis liquides et des usages traditionnels."

Jean-Bernard Pouy, représentant élu en AG, membre de la cellule de crise, est rapidement intervenu. Resté ferme sur ses revendications ("Du blanc ou du rouge, ou alors on bouge"), il a entamé des négociations serrées avec Hervé Delouche, qui, sentant la pression est revenu sur de plus correctes positions et a rétabli les pratiques reconnues.

Le pire a ainsi heureusement été évité. Caroline qui aime se faire appeler "La reine de l'apéro" a pu sortir les bouteilles in extremis. Tout le monde, soulagé, a pu s'adonner aux rituels coutumiers... Et la soirée fut fort conviviale et animée, agrémentée de cacahuètes et charcuterie avec l'aide des délégués festifs Annie et Claude....
Toutefois, le PKP estime que "la vigilance doit rester de mise..."




Photos de Max Obione.

3 commentaires:

Anonyme a dit…

En effet, les images sont parlantes, Jeanne Desaubry est en réalité un concept abstrait comme il se doit. Les clichés l'attestent. De jeanne ? Point ! Qui signait donc les livres de cette auteure dont la planète polar bruit le nom. Sans doute une zombie mandatée par le front des ENI (éditeurs non identifiés). Membre d'un ramassis de besogneux, impécunieux, Krakoen ! Cette officine de l'édition virtuelle et superfétatoire, ne promeut que les génies délaissées par les Zéditeurs en panne de Viagra. La littérature bandante est orpheline, Tantouze rapporteure reconnaîtra les chiens !

max a dit…

En effet, les images sont parlantes, Jeanne Desaubry est en réalité un concept abstrait comme il se doit. Les clichés l'attestent. De jeanne ? Point ! Qui signait donc les livres de cette auteure dont la planète polar bruit le nom. Sans doute une zombie mandatée par le front des ENI (éditeurs non identifiés). Membre d'un ramassis de besogneux, impécunieux, Krakoen ! Cette officine de l'édition virtuelle et superfétatoire, ne promeut que les génies délaissées par les Zéditeurs en panne de Viagra. La littérature bandante est orpheline, Tantouze rapporteure reconnaîtra les chiens !

voyance mail gratuite a dit…

Merci pour ton aide, je suis toute nouvelle dans le monde de votre blog.