Inquiétantes pratiques des "Fondus au noir"

Jean-Paul Jody et Joël de l'Etoile Polar, sous le choc,
se souviendront hélas longtemps de cette journée infernale

L'association Fondu au noir, menée principalement par Emeric et Caroline, qui sévit depuis quelque temps sur Nantes et Mauves-sur-Loire est à peine connue que ça y est, avec le succès massif de leur revue L'Indic (plus de 813 813 abonnés en à peine 813 jours), perdant pied, grisés par la notoriété... ils dérapent.

A l'occasion d'une manifestation dans l'île de Nantes le week-end lors de laquelle l'écrivain Jean-Paul Jody a été mis sur le grill au prétexte entre autres qu'il a balancé (dans son roman La Route de Gakona) l'éléphant mécanique de la ville dans la Loire, ils ont insisté pour poser devant cette cabine..., "car tout ça, disent-ils, "c'est de la littérature de chiottes". Harcelant le public toute la journée, le couple infernal a forcé les gens à emporter leur revue gratuitement, et ce, avec une violence inouïe, hurlant des slogans abscons sur les bienfaits de la lecture, de l'écriture et de la littérature de polar.

Des personnes se sont trouvées mal lorsque Caroline a lu un extrait de la nouvelle écrite par Jean-Paul Jody -un texte insoutenable émaillé de racontars sur l'Ile Beaulieu de Nantes- avant un débat où l'écrivain, affaibli et terrorisé, n'a pu trouver qu'un semblant de force pour évoquer d'une voix blanche ses souvenirs nantais de maternelle et le jour où un G.I. lui a montré un chewing-gum et une chaussette en nylon, se réanimant juste pour manifester sa colère de constater que le verre de muscadet est à 3,65 € dans certains bars.

Multipliant les provocations, Emeric est allé en fin de journée jusqu'à exhiber devant Joël, le libraire de L'Etoile Polar, (librairie de polars neufs de Nantes)... des bouquins d'occasion payés quelques centimes à peine ! (sinon volés ?). Une cruauté qui dépasse l'entendement puisque Jean-Paul Jody, en petite forme, venait de signer à peine 80 livres neufs... Le pauvre commerçant devant tant d'agressivité a retenu ses larmes, puis quelques Roumains qu'il avait précipitamment commandés pour calmer le provocateur de Fondu au noir.


D'ores et déjà la réputation de "hooligans du noir" de ces Bonnie and Clyde nantais (la couverture de leur revue de ce mois-ci est un aveu sinon une menace) se répand avec angoisse sur l'Ouest...
Ta Tata ne cesse de déplorer ici que le milieu est déjà malade. Cette jeunesse impétueuse et nihiliste va l'achever.

2 commentaires:

Voyance serieuse par mail a dit…

Agréablement surprise par la découverte de votre site si joli et tellement original , tout y est bien conçu et très beau avec beaucoup de choix, c’est une merveille .

Voyance gratuite en ligne

voyance en ligne gratuite a dit…

Article de très bonne qualité, tout comme le blog.