Julie Malaure : la journaliste qui ne vérifie pas ses sources, insinue, manipule, fait des amalgames et détourne les faits par idéologie




Bonjour Julie,
C'est Tata ! 
Tata ! Ben si, enfin voyons : Tata ! 
Ben... Toi qui connait si bien, en tant que si bonne journaliste, le milieu du polar français, tu dois savoir qui je suis !  Tata ? Ben si..., Tata !
Tata a lu ton article de Valeurs Actuelles du 5 février 2009 ! Si elle dit tout cela de toi dans le titre de ce message... c'est parce que tu aurais du mal à prouver le contraire ! Cet article là, ci-dessus, et qu'il est conseillé de lire en cliquant dessus avant d'aller plus loin... Rappelons que Valeurs Actuelles est dirigé par un ex-membre éminent de l'extrême droite.
Tu sais ton article a fait 2 choses : il est tellement bourré d'erreurs, d'insinations fallacieuses et perfides, de détournements... que soit il en a fait pleurer de rire, soit il en a fait gerber. Un des neveux de Tata lui a d'ailleurs adressé ça :
" C’est rassurant de voir à nouveau une « journaliste » d’une grande et actuelle valeur, se coltiner avec des vieilles lunes et s’appuyer, pour son long et surfait cri de haine envers le polar, sur l’un des auteurs en soi les plus ultra-gauche radicale, Serge Quadruppani, défenseur lui aussi de Battisti, que Julie Malaure semble abhorrer. L’a-t-elle à nouveau interrogé ? Si oui, c’est la preuve que les blessures ne se referment pas, et que la vérité a fait mal. Si non, elle n’a rien compris à ce qui s’est déroulé et tramé, il y a quelques années. En tout état de cause, son article, bourré d’erreurs, d’absurdités, de réductions, d’inexactitudes, qui mélange tout et ne s’intéresse qu’à certains auteurs chevelus le couteau entre les dents qui veulent faire sauter la République et non à la masse la plus importante des écrivains du genre, est, encore une fois, signe d’œillères, de bêtise crasse, de feignasserie et d’un manque cruel de curiosité. C’est bien la preuve que le polar fait toujours peur, (même «Mesplède est un homme de l’ombre »), surtout à une esthéticienne spécialiste du mystique tout azimut et de la valeur de l’actualité. Mais gaffe, un Malaure n’arrive jamais seul.
Chers neveux et nièces, si jamais vous rencontrez Julie Malaure, faites-lui un gros baiser mouillé pour la remercier de nous avoir fait rire, conseillez-lui de s’occuper de sa thèse et d’enfin la soutenir."
Ta Tata pourrait s'en tenir là, mais tu vas dire ma Juju que c'est encore des propos d'extrémiste de gauche, alors il lui est venu, à ta Tata qui t'aime, de préciser quelques points, juste pour dire, comme ça...
- "Un genre considéré comme de la sous-littérature" : Hop, un coup de griffe d'entrée. Maxime Chattam, cité juste avant dans un des dossiers sur l'extrême gauche, appréciera. Si le "jeune Maxime" est de ce bord, ce sera un scoop, et alors il va falloir purger en effet toute l'industrie du roman d'élevage industriel et les départements merchandising et marketing... En tout cas, sous-littérature qui vend plus que Valeurs Actuelles, sous-presse emplie des pigistes comme toi, prêts à n'importe quoi pour gagner leur croûte. Misère..., c'est triste d'en arriver à une telle servilité quand on a fait de telles études comme toi ! Quel métier dévalorisé, pue-la-sueur quand on avait de si hautes prétentions intellectuelles, de telles aspirations vers le sublime et l'absolu ! Ta Tata est triste pour toi ! Tes parents savent à quoi tu en es réduite ?
- "On sent dans les salons littéraires du genre, comme une gêne". Il va falloir nous dire lesquels tu as visité ma Juju. En tout cas, on ne t'a pas vu. Comment expliquer que l'extrême gauche se retrouve dans tous les salons ? Tous les organisateurs sont donc de dangereux terroristes affiliés ? Toute la France peut-être ? Tremblez bourgeois ! Juju insinue.
- Sur Henri Loevenbruck : avant de vendre par lots de 25 000 ses thrillers merdiques et de pleurer sur l'épaule de Juju (pourquoi ? il veut en plus qu'on l'aime, ça lui suffit pas d'être le "maître du thriller" ? -riez pas hein), le jeune et chevelu Henri, qui à l'époque ne s'était pas fait relooker/décolorer/retailler ni ne bénéficiait de promo pipeau (traduit en 21 langues... Té, mon oeil), a écrit quelques histoires pour ados attardés de loups qui parlent et surtout, a débuté sous le pseudo de Philippe Machine, dans la collection Macno, chez Baleine (un éditeur terroriste de la mafia extrême gauche). Bien sûr Riton cache cela, et à l'époque déclarait, déjà honteuse, désirer que ça ne se sache pas. Bref, rejeté par le milieu du polar français, mais édité chez eux ? T'es où Riton ? Ben, Riton ? T'as oublié ?  Reviens mon Riton qu'à même pas la reconnaissance du ventre !
- Sur Jacques Ravenne et Eric Giacometti (celui-ci est chef de service au Parisien, un torche-cul populiste pourvoyeur en journalistes aigris et alcooliques, soit dit en passant). Ces deux vendeurs de bouses franc maçonnes par centaines de milliers d'exemplaires apparemment souffrent qu'on ne les aime pas dans les salons (Perso, je ne les y ai jamais vus). C'est quoi votre problème les chouchous ? Vous vendez cent fois plus que les autres et c'est bien votre objectif de faiseurs, non ? Vous voulez quoi d'autre mes pauv'biquets ? La reconnaissance des lecteurs ou celle des minables auteurs d'extrême gauche ? En tout cas, c'est pas comme ça que vous allez vous faire accepter, désormais... C'est sûr, chez les francs-maçons, pas d'esprit de corps ni d'élitisme (Réfléchis un peu ma Juju ! Tu prends des exemples plus qu'à la con, puisqu'ils sont exactement en miroir de ce que tu veux dénoncer ! Pfff, je te croyais plus futée!).
- Sur Quadruppani : mais ma Juju ! Enfin, un coup de Google (Euh... Google... tu sais ce que c'est ?) et tu aurais su que pour dénoncer l'extrême gauche... tu as interrogé un des pires ! Lis un peu ce qu'il écrit chaque jour un peu partout ! Un excité celui là qui veut la peau de gens comme il y a tant à Valeurs Actuelles ! Un provocateur qui adore le bazar, la confusion, raviver la braise, manipuler... Dis Juju, pour prêter tant à Quadruppani (qui soutient Battisti !), tu ne serais pas d'extrême gauche, toi ? Ou alors tu t'es fait abuser comme une conne. Pourvu qu'à V.A. ils ne le découvrent pas ! Et puis franchement, nous ressortir de vieilles histoires internes à un groupe du milieu, c'est faire du hors sujet, tu parles d'exclusion entre soi  (il faut bien tirer à la ligne, trouver à dire, je sais bien. le journalisme c'est un métier de galérien aujourd'hui) et du coup, tu ne démontres rien. Tu fais des amalgames ! Une tambouille de n'importe quoi ! Mais bon, si c'était pour servir ton angle idéologique, c'est une mélasse réussie, certes. Remarque, tu as peut-être pris tes recettes chez Quadruppani... Hmmm... Juju faut pas flirter ainsi avec le diable, tu finis par faire pareil !
- Maud Tabachnik : je te conseille de vérifier où elle vote et d'écouter comment elle parle. C'est rarement de la dialectique marxiste-léniniste ! T'aurais dû vérifier !  Fallait pas la mettre dans ton papier-cul  : on voit que tu n'y connais rien ! D'ailleurs c'est pareil, tiens : Pagan. Tu l'as déjà entendu s'exprimer ? Comme extrême gauchiste, hein, il se pose là lui aussi... Juju ! M'enfin ! Tu mens ou tu te plantes ? 
- 813, association "démocratique et populaire" (entre guillemets!) : ma pauvre Juju effrayée par des mots qui ressemblent à ceux des fronts de libération du peuple pré-totalitaires. Tu ne sais plus quoi inventer ou alors... serais-tu simplement bête et méchante ? (ou les deux?)  813, une association pire que le front léniniste maintenant ! Ma pauvre, pauvre amie ! Ils ne sont staliniens que sur Ellery Queen et John Dickson Carr, c'est de ce niveau (cherche ces mots, c'est bon pour ta culture de journaliste). Et en quoi la démocratie et le populaire t'effraient-ils ? T'es de la famille de Bourbon ? On ne dirait pas pourtant, avec ta tête de moyenne bourgeoisie roturière proprette comme un clone.
-  Mesplède, un "homme de l'ombre" : ta formule est hilarante ma petite Juju. On la garde ! Le Claude quand il est à l'ombre, c'est juste pour prendre l'apéro peinard avec ses potes écrivains. Mais celle-là est si grosse qu'il faut reconnaître ton talent de grande perfide. On te la chipe ! 
- "Le fief de Robert Hue, ça ne s'invente pas" : Pffff, mais quelle langue de pute tu fais ! Chapeau ! Tiens, un salon au hasard : Neuilly-Plaisance qui dégouline de droite lourdingue et de Rotary. Regarde qui ils invitent... tu as cité un paquet de noms dans ton papier. Ou alors, merde, t'es certaine, le Rotary est passé à l'extrême gauche ? Juju : c'est pas sérieux, vraiment... On va croire que tu es vraiment mauvaise, ou alors que c'est un papier idéologique de commande ! Fais gaffe, quoi ! Ca va te coller à la peau cette affaire ! 
- Enfin, la citation de Daeninckx : pas beau de l'extraire du propos pour lui donner un autre sens. Quelle sacrée manipulatrice tout de même ! L'interrogé a expliqué à Tata : "Je disais simplement que si une société parfaite s'installait, une utopie, le roman noir n'aurait plus de raison d'être puisque son moteur est le mensonge !" 
Ben alors, pourquoi t'as fait ça ma Julie ? T'es si naze que t'as pas de boulot et besoin de sous ? C'est malheureux ! 
Pauvre, pauvre Juju ! Allez on lance une souscription ? 

COMMUNIQUE DU COMITE DE SALUT PUBLIC 
MARXISTE LENINISTE DU POLAR FRANCAIS


"Le comité réuni en crypto assemblée générale a examiné le cas de l'agent bourgeois impérialiste MALAURE JULIE et malgré les offres promotionnelles du gang de roumains Motecszh qui en ce moment fait des prix dans sa gamme "militantisme", il a été décidé de ne pas mettre de contrat sur sa tête, malgré les lourdes charges qui l'accablent. En effet, la vie, la situation, l'oeuvre et l'itinéraire de la dénommée MALAURE JULIE nous a semblé détenir des caractéristiques qui permettent d'évaluer que sa toxicité ne saurait durer, puisqu'il est patent que ce genre de journaliste femelle ne fait pas longtemps carrière dans le métier : 
- soit elle finit par s'en faire chasser. Même les milieux journalistes pratiquent l'exclusion des imbéciles.
- soit, ayant donné des signes de servilité et d'adhésion suffisants dans ses articles à l'ordre idéologique bourgeois, ces femmes adeptes de valeurs conservatrices de dominance réussissent ainsi par se trouver un mari fortuné qui leur prête sa grosse voiture et leur permet d'arrêter leur carrière de crève-misère sans talent ni éclat. En général, vers 40 ans, délaissées pour plus jeunes, nanties d'une progéniture à prénom double, elles finissent chez le psy, dans l'alcool ou les médocs, et on ne les distingue du mobilier que lors de crises de larmes ou d'hystérie embarrassantes pour la famille.
Compte tenu de ses éléments prévisibles, le COMITE DE SALUT PUBLIC MARXISTE LENINISTE DU POLAR FRANCAIS a décidé de faire preuve de mansuétude, -et juste d'un peu de patience".

Toi aussi joue au dangereux gauchiste ou au RG en allant fouiner dans tous les renseignements que par souci de transparence Julie Malaure a mis en ligne ! Retrouve son CV, son adresse, son téléphone et sa thèse et tous ses gentils zamis sur Facebook avec lesquels elle échange des mails rigolos. Et découvre ainsi qui écrit des articles sans déontologie qui n'honorent pas la presse, même si elle est d'opinion.

Enfin, comme le fait Valeurs Actuelles, tu vois que Tata publie la photo des gens pour illustrer des articles désagréables et les stigmatiser ! 


9 commentaires:

Christian D. a dit…

Une sacrée critique, la Malaure (et quelle styliste !) :
« L'idée de Philippe Collas d'écrire une série de romans mettant en scène Jean de La Fontaine comme profiler n'est pas si saugrenue. »
[Julie Malaure à propos de 'Jean de La Fontaine détective, Volume 1, Le château de l'araignée', de Philippe Collas.]
« L'idée de faire d'Oscar Wilde un enquêteur est moins saugrenue qu'il n'y paraît. »
[Julie Malaure à propos de 'Oscar Wilde et le meurtre aux chandelles', de Gyles Brandreth.]

L'idée de Tata de prendre Julie Malaure pour une incompétente et une malhonnête est-elle saugrenue ?

Cela dit, je crains qu'un lecteur par trop inattentif de Tata n'ait pas compris que « Julie Malaure » n'était qu'un pseudonyme de Jibé. J'en veux pour preuve la qualité des calembours (« Si l'envie vous taquine, lors d'une superfête à Thouars (superfétatoire) » [Julie Malaure à propos de 'Les Grands Mots du professeur Rollin', de François Rollin]), le clin d'oeil aux initiés (« l'air cauteleux » [Ibid.]) et ce qualificatif par elle (lui ?) à lui(-même) attribué : « l'Éternel ».
Car comment accorder quelque crédit que ce soit à l'existence d'une qui porterait, comme aux temps pré-pompidoliens, ses lunettes sur le sommet du crâne et confondrait de toute évidence, dans l'intitulé d'une thèse de doctorat, « prémisses » et « prémices » ?
La preuve de cette non-existence ? Quand on entre « julie malaure » dans le moteur de recherche de Wikipédia — chacun peut en faire l'expérience — on obtient pour toute réponse : « Essayez avec cette orthographe : julie maladie »...

sabrinamanca a dit…

Balancez des messages à la rédaction de valeurs actuelles...

http://www.valeursactuelles.com/public/valeurs-actuelles/html/fr/transversal/contact.php

Conseils :
Ne soyez pas agressifs
Exprimez votre déception du magazine
Doutez des compétences de la jeune femme.
Insinuez qu'elle est la maitresse de Quadrupanni (facultatif)

LM

Anonyme a dit…

Bonjour de Christian Gouy dit Novi(accessoirement auteur de polar pas bisounounours),

Même si je ne suis trés loin d'étre un afficionado de ""valeurs actuelles""- mais plutôt acteur connu de mouvances tout à fait autres ( combat chomeur en son temps et intervenant facheux et grincheux chez le Monolecte entre autres fanzines subversifs)- force est de reconnaitre que cet article jette un pavé dans une mare bien puante ......

Celle de la compromission de l'édition ayant pigon sur rue, des journalistes, tout ce petit monde grouillant de l'auto congratulation des Mesplede et consorts......

Fort heureusement d'autres circuits permettent aujourd'hui à des auteurs se revendiquant du noir tout autre que cette littérature bisounounours et convenue du roman policier à intrigue bidonnesque et comme un nombre croissant de lecteurs : nous avons choisi d'autres chemins que ceux de cette bien pensance là.....

Je ne sais, Madame ou mademoiselle, si vous savez réellement l'enfer pavé de bonnes intentions que vous semblez vouloir défendre.

Le véritable polar est heureusement révolutionaire et en ce sens ; les censures d'aujourd'hui sont déja des combats d'arriéres gardes - je me demande donc quel effet, cela vous fera de vous relire dans quelques années lorsque le procés de ces gens aura étè fait, sur la nuisance qu'ils auront infligé à la littérature populaire.

Cordialement mais fermement ....

Ta Tata a dit…

Salut, c'est Tata,
Précisions sur le commentaire précédent : Christian Gouy est quelqu'un qui aime à se présenter comme un auteur refusant d'être édité dans les circuits habituels, et désire rester inconnu en publiant un livre dont il fait la pub lui-même. L'être humain est décidément complexe.
Voir ainsi sur le forum de France 2 : http://forums.france2.fr/france2/livres/nomade-epopee-sujet_4979_1.htm
"L'épopée nomade.....de Christian Gouy, un illustre inconnu désirant le rester d'ailleurs ....et bien caché au fond d’un bazar intitulé "polar et thriller tout au fond du couloir chez ""the book éditions "(www.thebookedition.com)."

Forum où il publie de larges extraits et sa couverture, afin sans doute de rester ferme sur sa position : ne pas être connu, ne pas être lu.

Tata ignore d'où sont nées les récriminations un peu haineuses envers "Mesplède et consorts". Ce qu'on pourrait dire à Christian Gouy, c'est que l'article crétin et mensonger de Valeurs Actuelles lui offrait une info importante : il y a des auteurs, qui ne sont pas dans les réseaux abhorrés semble-t-il, mais qui s'en sortent très bien. Sans doute que la prétendue censure totalitaire du milieu n'est pas tout-à-fait efficace, qu'à des endroits elle doit être même absente... et donc que l'autoexclusion, sinon la victimisation ne sont pas nécessaires. Suggérons donc à Christian Gouy de regarder chez qui sont édités ces auteurs et de faire éditer là son prochain ouvrage, ce qui lui évitera
1- de rencontrer la clique supposée 2- de faire soi-même sa pub sur le Net pour rester inconnu.
Fermement, mais cordialement
Tata.

Anonyme a dit…

Précisons,

Ne pas étre connu, non ...il y a longtemps en effet, que j'ai quitté l'anonymat du web forumique pour ma part.

Il n'y a rien de haineux dans la volonté à ne pas étre assimilé de prés ou de loin à des gens comme ceux cités dans cet article de ""valeurs machins"" qui sont pour moi les représentants omni-présents sur le web, d'une forme du polar ,comme j'en représente une toute autre.

Sur Battisti ,le fameux revolutionnaire qui balança Action Directe en échange de sa peau ,hein, on peut ouvrir un débat ( un vrai polar pour une fois ).

Le probléme étant de savoir qui censure la parole de l'autre, n'est ce pas.

Pour le reste,les deux points que vous mettez en évidence ; s'auto-editer réponds en effet parfaitement à ces conditions, ne jamais rencontrer (quoique rencontrer, on s'en fout,c'est y étre assimilé qui me dérangerait).

Quant à la pub sur le net, pour rester inconnu, il semble que mes lecteurs s'en foutent et qu'ils se contentent de commander discrétement mon ouvrage ( quelques critiques parues ci et là en témoignent).

Merci donc d'avoir répondu à un débat de fond sur le polar français par une attaque personnelle, ( vos lecteurs seront qui je suis,ne m'étant pas presenté réellement par des liens ).

Toujours cordialement,

Novi

Mizio aka Tata a dit…

Hello c'est Mizio/aka Tata sur ce coup là
- Commentaire non haineux ?
Faut se relire, chouchou : "mare puante", "nuisance" et j'en passe... C'est bien ta plume... ?
- Battisti et Action Directe ? Tiens donc, une nouvelle pièce inconnue. Elle vient de quel bistrot ? Magne-toi d'apporter tes preuves, il va s'en sortir. Vite, dénonce ! Vite !
- Content pour toi, que tu aies eu des critiques et je vois que tu t'en félicites en t'en vantant. C'est du miel sans doute pour un auteur désirant rester inconnu.
- Attaque personnelle : t'as commencé. En approuvant les assertions sur les gens mis en cause dans l'article de V.A., en citant directement Mesplède.
- Mouche-toi, donc, avant d'éternuer.
- Cesse de te la jouer exclusion rock n'roll, t'as pas l'étoffe on dirait et tu te prends les pieds dans ton tapis de lamentations. Tu te prépares l'ulcère.
Cordialement toujours, comme toi sans doute
FM

Anonyme a dit…

Blabla qui donne raison au fameux article sur l'inocuité du gauchisme bidon dans le polar...

On est décidément trés loin de la vraie vie....

Si une mare puante reléve de la haine, qu'est ce que la vraie haine alors ? Zavez pas dû la croiser beaucoup ; tant mieux pour vous.

Non, puant :synomyme de ridicule,ennuyeux, fat, pédant.....rien à voir avec la haine qu'on réserve à ses ennemis, rarement aux bouffons des rois.

Quant à l"affaire Battisti, ça reléve plus du secret défense mais de celui de Polichinelle ; vous manquez de source, c'est tout.

L'intéressé lui même ma foi ! quant à Vargas ,il s'agit d'un milieu dont elle ignore tout ( au fait ,zavez lu les polars de Battisti,vaseux ,non ? ).

Il n'empeche que pour d"autres raisons que la boboitude ignare de gauche béate ; je plaide moi aussi pour une grace de Battisti ....mais pour raisons humanitaires , la prescription des faits, quoi !

Sur le fond, il ne sagit pas de moi,de mon exclusion ou pas de votre petit monde Mespledien and co, si sclérosé.Le web est grand et je parais sur plus de 25 sites ; bien acceuilli ou pas !

Je considére le web libre et ce n'est pas parce que vous en louer un infime espace que vous en étes proprio au niveau de la liberté d'expression.....seul le hacker a la maitrise de cet espace et il vole bien plus haut que les épiciers du web polardeux.

Cette jounaleuse de "valeurs machins" avait donc parfaitement le droit de s'exprimer sur sa vision du monde polardeux et d'y ,même si c'était peut étre outrancier,j'en conviens vu le coté inoffensif des gens accusés.

Il n'empeche que les censures, le monopole exercé par ce coté du polar commence à se savoir publiquement ; regardez en face la fréqentation ridicule des forums dédiés ! Et que c'est vous ! Les acteurs de ce microcosme qui devriez vous en inquiétez que de telles questions soient posées ; l'auto critique la survey attitude.

Pas moi.....

Merci malgré nos visions divergentes de m'avoir accordé ce droit de réponse sans censurer ou bannir comme le font vos collégues des tribunes polardeuses sans dignité.

Novi

Mizio / Tata a dit…

Je reprends vos termes :
---
Blabla qui donne raison au fameux article sur l'inocuité du gauchisme bidon dans le polar...On est décidément trés loin de la vraie vie....Si une mare puante reléve de la haine, qu'est ce que la vraie haine alors ? Zavez pas dû la croiser beaucoup ; tant mieux pour vous.Non, puant :synomyme de ridicule,ennuyeux, fat, pédant.....rien à voir avec la haine qu'on réserve à ses ennemis, rarement aux bouffons des rois.
-------
>>> Ok pour cette nouvelle et inédite définition de puant. Alors si c'est le sens de ce mot, permettez-moi de vous trouver également puant.

---------------------------
Quant à l"affaire Battisti, ça reléve plus du secret défense mais de celui de Polichinelle ; vous manquez de source, c'est tout.L'intéressé lui même ma foi ! quant à Vargas ,il s'agit d'un milieu dont elle ignore tout ( au fait ,zavez lu les polars de Battisti,vaseux ,non ? ).
----------------------
>> terrain glissant. J'ai pas attaqué sur vos écrits, moi. Vous voulez qu'on s'y mette ? Faites gaffe, c'est cruel. Restons élégant.

------------------
Il n'empeche que pour d"autres raisons que la boboitude ignare de gauche béate ; je plaide moi aussi pour une grace de Battisti ....mais pour raisons humanitaires , la prescription des faits, quoi!
---------
>> merci pour lui ! Il a besoin d'aide. Peut-être pas de celles du genre de la vôtre, mas bon.

--------
Sur le fond, il ne sagit pas de moi,de mon exclusion ou pas de votre petit monde Mespledien and co, si sclérosé.
---------
>> J'avais cru comprendre. Ca change vite.

------
Le web est grand et je parais sur plus de 25 sites ; bien acceuilli ou pas !
---------
>> Pour quelqu'un qui veut rester incognito, encore raté. Félicitations quand même.

-----------
Je considére le web libre et ce n'est pas parce que vous en louer un infime espace que vous en étes proprio au niveau de la liberté d'expression.....seul le hacker a la maitrise de cet espace et il vole bien plus haut que les épiciers du web polardeux.
----------
>> et les commentateurs qui racontent n'importe quoi

----------
Cette jounaleuse de "valeurs machins" avait donc parfaitement le droit de s'exprimer sur sa vision du monde polardeux
-------------
>> Jamais dit le contraire. Merci de voler au secours de l'establishment nouvelle droite. On sait où vous êtes ainsi, remarquez. C'est plus simple.

---------------
et d'y ,même si c'était peut étre outrancier,j'en conviens vu le coté inoffensif des gens accusés.
--------------
>> vous parliez de "nuisance", je ne suis plus...

-------------
Il n'empeche que les censures, le monopole exercé par ce coté du polar commence à se savoir publiquement ; regardez en face la fréqentation ridicule des forums dédiés ! Et que c'est vous ! Les acteurs de ce microcosme qui devriez vous en inquiétez que de telles questions soient posées ; l'auto critique la survey attitude.Pas moi.....
------------
>>>>Preuve que si. Vous venez faire quoi, là ?

------------------
Merci malgré nos visions divergentes de m'avoir accordé ce droit de réponse sans censurer ou bannir comme le font vos collégues des tribunes polardeuses sans dignité.Novi
-------------
>>> Démonstration donc, par l'exemple, qu'il n'y a pas de censure.
Bon mon ami, continuez de gloser (et arrêtez les substances, hein) pour ma part, j'arrête cette discussion.
Bonne chance dans la vie,
FM

susane a dit…

Ton blog est superbe, que de belles idées!
voyance en ligne